Est-ce qu’une pompe à chaleur est vraiment écologique ?

Pour préserver l’environnement et ralentir le réchauffement climatique, les fabricants mettent désormais sur le marché des appareils moins polluants. Dans le domaine du chauffage, ce sont les pompes à chaleur (PAC) qui font la une. Il est vrai que leur performance est sans équivoque. Sont-elles aussi écologiques comme le prétendent les médias ? 

La pompe à chaleur consomme moins d’énergie

En matière de consommation énergétique, la pompe à chaleur détient effectivement la palme. Bien qu’elle utilise l’électricité pour fonctionner, ses besoins en énergie sont minimes par rapport aux autres appareils de chauffage. Vous pouvez obtenir plus d’infos ici et comparer les données obtenues avec celles collectées sur les autres dispositifs du marché. 

Lire également : Veilleuse moderne : comment l'intégrer dans votre décoration intérieure

Pour l’heure, sachez que la PAC consomme habituellement 1 kWh d’énergie électrique pour délivrer jusqu’à 4 kWh de chaleur. Ces chiffres la mettent au-dessus des appareils de chauffage. Grâce à cela, les ménages peuvent disposer d’une température suffisante sans payer des factures exorbitantes. 

Un appareil qui émet peu de gaz à effet de serre

Il faut le reconnaitre, les pompes à chaleur ne sont pas encore des appareils 100 % écologiques. Les fluides frigorigènes employés pour emmagasiner la chaleur rejettent dans l’atmosphère du dioxyde de carbone (CO2). Cependant, le taux d’émission est faible contrairement aux autres solutions de chauffage. 

A lire en complément : Quelles sont les étapes pour exercer la profession de tailleur de pierre ?

Les PAC n’émettent pas de particules fines ou d’oxyde d’azote (NO) comme le font les dispositifs de chauffage au gaz, au bois et au fioul. Pour obtenir des pompes qui ont peu d’impacts sur l’environnement, il vaut mieux compter sur les modèles récents. 

Une machine qui fonctionne avec des énergies renouvelables

Si la pompe à chaleur est perçue comme un appareil écologique, c’est bien parce qu’elle a la capacité de fonctionner grâce aux énergies renouvelables. Certains modèles disposent d’équipements capables de : 

  • puiser l’énergie enfouie dans le sol ;
  • capter l’énergie solaire ;
  • transformer l’énergie renouvelable en électricité pour fonctionner.

Avec cette fonction, la PAC est un excellent moyen qui permet de réduire la consommation des énergies fossiles, destructrices de l’environnement. 

Conseils pour réduire la consommation énergétique d’une PAC

Bien qu’elle soit le dispositif de chauffage peu énergivore, la pompe à chaleur est capable de consommer exagérément l’électricité. Ce cas survient généralement lors d’un dysfonctionnement. Pour éviter cette situation, le premier réflexe consiste à choisir des modèles récents. Ils sont plus performants. 

Il faut aussi penser à un entretien régulier. La meilleure fréquence pour réaliser cette tâche est une fois toutes les deux années. Grâce à un entretien, le professionnel détecte les défaillances minimes qui peuvent conduire à une surconsommation de l’énergie électrique. 

Éviter les variations de température permet de réduire le besoin en énergie d’une PAC. En hiver, il ne sert à rien d’augmenter de façon variable la chaleur. Le même principe s’applique pour les périodes estivales. Une manipulation démesurée ne fait qu’augmenter la consommation énergétique. 

S’il est possible, les utilisateurs peuvent compléter à l’alimentation domestique, des systèmes photovoltaïques. Cette solution est la meilleure option pour réduire la facture énergétique.