Navigation Menu+

Historique du jardin

Posted on juin 3, 2017 by in 2017 | 0 comments

Jardin08Creation

La petite histoire du jardin…

La petite histoire des jardins partagés de la Rue de Coulmiers

 

 

Localisation :

Les jardins sont situés rue de Coulmiers et représentent une parcelle de 480m². Ils sont loués par convention à RFF (Réseau Ferré de France), propriétaire des voies de la Petite Ceinture et des murs de soutènement.

 

L’histoire : 

Le Plan de Delagrive (de 1740) indique, dans notre quartier, des activités agricoles (maraichage, horticulture et pépinières). Des moulins à vents étaient implantés (d’où le nom de la rue du Moulin Vert).

 

En 1860, le « Petit Montrouge » est rattaché à Paris pour créer le 14ème arrondissement.

La rue de Coulmiers est percée le long d’une partie des 32km de la Petite Ceinture qui relie l’intérieur des fortifications et les principales gares Parisiennes. Construite de 1863 à 1867, elle transporte des voyageurs jusqu’en 1934, et des marchandises jusqu’en 1979.

Cette voie latérale au chemin de fer de la Petite Ceinture faisait précédemment partie de la rue Beaunier. En raison du voisinage de la route d’Orléans, un arrêté du 30 août 1884 lui donne le nom de Coulmiers, village situé à l’ouest d’Orléans où la bataille de Coulmiers fut livrée 9 novembre 1870 entre les armées françaises et bavaroises. La victoire eut pour conséquence l’évacuation d’Orléans par les Prussiens.

 

Durant la deuxième guerre mondiale, des cultures potagères sont organisées sur les contreforts, afin de pallier les restrictions alimentaires dues à la guerre.

 

La friche naturelle de la Rue de Coulmiers :

Après 1945, l’espace est occupé par les religieuses de Notre Dame de Bon Secours, rue Giordano Bruno, puis devint une friche naturelle.

Dans les années 70, l’espace est entretenu par des employés de la SNCF habitant rue de Coulmiers, qui cultivent un jardin. Dans la friche, griottiers, pommiers, pêchers, poiriers, donnent des fruits à foison, au milieu de rosiers buissonnants, avec, des fraisiers à la saveur incomparable, les salades de Maryse et de l’herbe folle. Un chat à demi-sauvage, avait même élu domicile à cet endroit, et était la mascotte du quartier.

 

En avril 2007, cet espace vert voit arriver pelle mécanique et bulldozer d’une entreprise de nettoyage venue consolider les murs de soutènement des voies ferrées de la Petite Ceinture. Lorsque les employés repartent à l’issue des travaux, il ne reste que de la terre retournée, sur laquelle les mauvaises herbes peuvent s’enraciner à loisir… mais les oiseaux qui chantaient dans les arbres étaient partis vers d’autres plantations plus accueillantes.

 

La colère des habitants du quartier : 

Les oiseaux partis, les habitants entrent en rébellion auprès de la Mairie de Paris, pour demander qu’un jardin partagé soit organisé à cet emplacement… mais, faute de convention spécifique entre la ville de Paris et RFF (propriétaire des lieux), la mairie ne peut intervenir sur une parcelle privée. Par ailleurs, RFF est réticent à céder cet emplacement aux habitants du quartier, invoquant des raisons de sécurité sur un terrain non viabilisé.

Arbres tronçonnés, verdure troquée contre le béton, RFF plante des panneaux publicitaires !

 

Fin mai 2007, six riverains ( : Claudine Cerf, Marc Gesbert, Olivier Kimmerling, Nicolas Lecorno, Edith Longavesne, et Anne Ricolfi Bouvelle-Kimmerling) appellent à une journée de « jardinage sauvage » pour faire reverdir l’espace… sous la surveillance de la police ferroviaire.

6 juin 2007, ils créent l’Association VERT-TIGE (type loi 1901) pour aménager un jardin partagé Rue de Coulmiers. Nombreuses réunions entre membres fondateurs, à la Mairie du 14ème et à l’Hôtel de Ville ont ponctué cette période créatrice très féconde.

 

Création VERT-TIGE : bureau N°1

Création VERT-TIGE : bureau N°1

 

 

 

 

 

 

 

Ils sont soutenus par Yves Cochet (élu vert du 14ème arrondissement) et René DUTREY (1er adjoint, en charge des espaces verts) dans la négociation avec RFF, afin d’ouvrir l’espace aux habitants.

Ensemble, ils espèrent faire fléchir RFF et démontrer l’utilité d’aménager des espaces sécurisés.

Ces journées de « jardinage clandestin » sont médiatisées localement, dans des forums du 14ème arrondissement, et une page leur est consacrée dans le Parisien du 4 juin 2007.

 

Fin 2007, aménagement du jardin. Le 29 octobre, une convention est signée entre la mairie du 14ème et RFF pour une durée de 5 ans renouvelable.

1ère phase des travaux : sécuriser les lieux en installant une clôture côté voie et côté rue, avec des portes d’accès : ces travaux sont réalisés par la SNCF et financés par la ville.

2nde phase des travaux : viabilisation des terrains par les équipes des parcs et jardins de la Mairie de Paris : création d’un point d’eau et écoulements, création des bacs pour l’apport de terre.

Février_2008

 

 

 

 

 

En Mars 2008, les six membres fondateurs ont reçu solennellement LA CLEF du jardin, des mains de Pierre Castagnou (maire PS de l’époque), entouré des élus verts et des représentants de la Charte Main-Verte. Yves Contassot, René Dutrey, Celia Blauel, étaient également présents.

???????????????????????

 

Petite intervention de Marc Gesbert :

 

Les jardins partagés de la Rue de Coulmiers :

Le terrain est confié à l’association Vert-Tige qui gère en autonomie cet espace, dans le respect des obligations de la charte Main Verte.

 

Printemps 2008, ouverture du jardin, mais en amont, un travail a été effectué par l’Association et le chargé des espaces verts de la Mairie du 14ème, afin d’aménager les parcelles des jardins partagés, gérer les membres de l’association…

Les premiers riverains inscrits ont choisi, dans la mesure du possible, l’emplacement de leur parcelle et rapidement, une liste d’attente a été mise en place.

 

Le premier président de l’association était Marc Gesbert (particulièrement actif et efficace au moment de l’élaboration des statuts). Puis, Nicolas Lecorno lui succèdera, suivi d’Anne Ricolfi Bouvelle Kimmerling et Caroline Hessemann, l’actuelle Présidente – tous très impliqués – et épaulés par les autres membres fondateurs et les membres du bureau, très investis et conscients de l’intérêt de cette création.

 

Les actions de l’Association Vert-Tige : 

Outre le jardinage, l’association a pour mission de créer un espace commun de convivialité, afin d’animer le quartier et créer du lien entre habitants.

A cet effet, l’association a déjà réalisé :

La fête des jardins (22/23 septembre 2012, 21/22 septembre 2013, 27/28 septembre 2014, 26/27 septembre 2015, 24/25 septembre 2016, 23/24 septembre 2017 )

Goûters mensuels (le 2ème dimanche de chaque mois, de 16h à 18h)

Nuit blanche (6 octobre 2012 – mais manifestation annulée pour cause de météo, 1 octobre 2016)

Chasse aux œufs de Pâques avec les enfants du quartier (31 mars 2013, 31 mars 2014 (reportée au 17 mai 2014), 5 avril 2015, 17 avril 2017)

Election de la parcelle « coup de cœur » (22 juin 2013, 21 juin 2014, 20 juin 2015, 25 juin 2016, 17 juin 2017)

Soirée illuminations (22 juin 2013, 25 juin 2016)

70ème anniversaire Secours Catholique (23 mai 2016)

Vide-greniers (14 septembre 2014, 13 septembre 2015 (reporté le 05 juin 2016), 14 mai 2017 )